Un Cyrano surprenant

Cyrano interprété par trois comédiennes ? Pari risqué mais relevé haut la main par la compagnie des pieds nus, à découvrir en ce moment au théâtre du Funambule Montmartre. Un éclairage à la bougie, des costumes et maquillages baroques, une mise en scène dynamique et beaucoup de talent, c’est la recette de cette version très réussie.

Ianna Serena de Freitas, Lucie Delpierre et Nataly Florez portent ce texte à elles seules, et sont convaincantes dans tous les rôles qu’elles endossent au cours de la pièce. Elles jouent chacune leur tour Cyrano, Roxane, le Comte de Guiche, avec une énergie débordante. Aidées par les masques et costumes, les traits de caractère de chaque personnage sont appropriés de manière si pertinente qu’on les identifie sans difficulté au cours de leurs enchaînements. Tour à tour, elles interprètent le rôle-titre avec une incroyable justesse et le plaisir qu’elles ont à se mettre dans la peau de ce personnage est entièrement partagé.

La mise en scène de Bastien Ossart est admirablement orchestrée. Les enchainements, parfaitement exécutés, s’apparentent à une chorégraphie de danse. C’est une mise en scène dénudée mais tellement riche d’ingéniosité. La cerise sur le gâteau : cet éclairage à la bougie qui plonge la salle dans une atmosphère intimiste. La scène culte du balcon est très bien retranscrite, la proximité avec les comédiennes et avec l’action rend ce moment intime et permet au spectateur de vivre la scène pleinement.

Le parti pris est original, caractéristique de cette compagnie qui aime s’inspirer des codes du « théâtre d’ailleurs », du théâtre baroque au théâtre japonais, mêlant avec habileté tradition et modernité. On reconnaît des références à la commedia dell’arte et au théâtre baroque, notamment à travers le jeu, la diction et la gestuelle. Le maquillage est très appuyé, les costumes sont colorés, joyeux, et les masques ont un rôle important dans le charme que dégage cette mise en scène. Certains personnages trouvent une dimension comique qui s’y prête parfaitement. Les traits de caractère du comte de Guiche sont particulièrement bien caricaturés, son attitude, sa gestuelle et son cri ridicule mettent en évidence la dimension absurde du personnage mais le rendent en même temps attendrissant. Roxane n’est pas ménagée non plus par l’interprétation des trois comédiennes, qui rendent ce personnage aussi comique qu’agaçant.

IMG_1110

Une adaptation singulière et pleine de fraîcheur, interprétée par trois comédiennes talentueuses animées d’une passion évidente pour le texte et ce personnage mythique qu’est Cyrano. On ne peut être que charmé !

Pour réserver vos places, c’est par ici !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s